LA DYSBIOSE

Qu’est-ce-que la dysbiose ?

Nos intestins abritent plus de 100,000 milliards de microbes tout au long de notre vie. Ils constituent notre microbiote intestinal (anciennement connu sous le nom de flore intestinale). Les microbes vivent en harmonie avec les tissus et organes de l’individu en bonne santé. Le microbiote en symbiose est varié, équilibré et stable. Il assure un rôle primordial de régulation du métabolisme, de stimulation du système immunitaire et de barrière directe contre les pathogènes. Si le microbiote intestinal est déséquilibré on dit alors qu’il est dans une situation de « dysbiose », et il perd souvent ses fonctions protectrices.

Les principales causes de la dysbiose

Les Transferts de Microbiote Fécal (TMF) sont aujourd’hui utilisés afin de traiter certaines pathologies de l’intestin. Le transfert de microbiote fécal consiste à transplanter des matières fécales issues d’un donneur sain afin de reconstituer le microbiote (flore intestinale) atteint des malades. Les selles sont par exemple utilisées comme médicaments dans les cas d’infections à Clostridium difficile (C.difficile), une bactérie pouvant causer des diarrhées potentiellement mortelles.

 

L’impact des antibiotiques sur le microbiote intestinal

Face à la prolifération du recours aux antibiotiques, la question de l’antibiorésistance et de ses conséquences en matière de santé publique mondiale est au cœur du débat. L’agence nationale de santé publique rappelle que 12.000 décès sont dus aux infections résistantes aux antibiotiques. Une prévision indique que la résistance aux antibiotiques sera à l’origine de 10 millions de morts en 2050.

Les antibiotiques ont révolutionné l’histoire de la médecine en permettant de venir à bout des infections bactériennes. Aujourd’hui les chercheurs1 ont démontré qu’une simple cure d’antibiotiques peut bouleverser le microbiote et avoir un impact jusqu’à un an après la prise.

Un antibiotique n’est pas efficace sur une seule et unique bactérie, il va éliminer une dizaine de types de bactéries, à la fois des pathogènes que l’on souhaite éliminer mais aussi les bonnes bactéries présentes dans notre microbiote intestinal. Au-delà de la perturbation du microbiote, les traitements antibiotiques favorisent des risques cardio-métaboliques et dégénératifs.

 

Comment restaurer la symbiose du microbiote ?

MaaT Pharma est une start-up lyonnaise spécialisée dans les biotechnologies qui a mis en place une procédure permettant la restauration du microbiote intestinal grâce au Transfert de Microbiote Fécal allogénique et autologue. Le TMF allogénique consiste à transplanter le contenu intestinal issus d’un donneur sain (généralement un proche) afin de reconstituer le microbiote du malade.

Le TMF autologue consiste à prélever le contenu intestinal (selles) d’un patient avant le début d’un traitement lourd (par exemple par une chimiothérapie) et à lui ré-administrer ensuite pour corriger les déséquilibres induits. Le microbiote du patient retrouve sa diversité d’origine et les fonctions protectrices qu’il exerçait en état de symbiose. MaaT Pharma mène actuellement des essais cliniques pour corriger les effets secondaires des traitements contre la leucémie aiguë myéloïde ainsi que les infections ostéo-articulaires.