QUAND LES SELLES PEUVENT NOUS SOIGNER !

Les selles sont représentatives de l’état de santé de notre appareil digestif. Elles sont les déchets de la digestion, un être humain en produit en moyenne 55kg par an. Au total, la digestion dure environ 24h. Les aliments passent 4h dans l’estomac, puis 6 à 7h dans l’intestin grêle. Il faut ensuite environ 8h aux nutriments non-absorbés pour progresser dans le côlon, puis 6 à 7h dans le rectum avant d’être évacués. Ces déchets sont alors appelés matières fécales. Les matières fécales sont constituées à 75% d’eau et à 25% de déchets biologiques (bactéries, résidus alimentaires, etc.)

Les Transferts de Microbiote Fécal (TMF) sont aujourd’hui utilisés afin de traiter certaines pathologies de l’intestin. Le transfert de microbiote fécal consiste à transplanter des matières fécales issues d’un donneur sain afin de reconstituer le microbiote (flore intestinale) atteint des malades. Les selles sont par exemple utilisées comme médicaments dans les cas d’infections à Clostridium difficile (C.difficile), une bactérie pouvant causer des diarrhées potentiellement mortelles. Les selles sont représentatives de l’état de santé de notre appareil digestif. Elles sont les déchets de la digestion, un être humain en produit en moyenne 55kg par an. Au total, la digestion dure environ 24h. Les aliments passent 4h dans l’estomac, puis 6 à 7h dans l’intestin grêle. Il faut ensuite environ 8h aux nutriments non-absorbés pour progresser dans le côlon, puis 6 à 7h dans le rectum avant d’être évacués. Ces déchets sont alors appelés matières fécales. Les matières fécales sont constituées à 75% d’eau et à 25% de déchets biologiques (bactéries, résidus alimentaires, etc.)

Clostridium difficile est une bactérie présente chez une multitude de personnes, faisant partie de la flore digestive. La prise d’antibiotiques peut parfois bouleverser l’équilibre du microbiote et ainsi créer chez certaines personnes un terrain propice au développement de cette bactérie. L’expansion anormale de cette bactérie entraîne une diarrhée, accompagnée le plus souvent de fièvre et de douleurs abdominales et pouvant être mortelle pour les personnes les plus fragiles. Le TMF allogénique (à partir des selles d’un donneur sain) s’est montré être le traitement le plus efficace pour des cas d’infections récurrentes à C.difficile, efficacité confirmée par de nombreuses études cliniques. De nouvelles indications thérapeutiques du TMF sont en cours d’étude comme par exemple les leucémies.

Focus Leucémie Aiguë Myéloïde (LAM)

La leucémie aiguë myéloïde (LAM) est un cancer du sang et de la moelle osseuse.

  • Leucémie signifie que des cellules tumorales sont présentes dans le sang.
  • Aiguë signifie que la maladie s’installe très rapidement en quelques jours ou semaines.
  • Myéloïde est un terme qui se rapporte à la moelle osseuse c’est-à-dire la partie creuse de nos os où se trouve un corps spongieux. C’est ici que nos cellules souches sont produites.

 

Chez un individu sain, les cellules souches vont proliférer et se transformer en différentes lignées de cellules :

  • Les globules rouges ou hématies : ils transportent l’oxygène à travers le corps.
  • Les globules blancs ou leucocytes : ils luttent contre les infections.
  • Les plaquettes : cellules nécessaires pour permettre la coagulation et éviter les saignements.

 

Dans le cas d’un patient atteint de LAM, les cellules souches se développent de manière incontrôlée et se transforment en cellules anormales. La multiplication et l’accumulation de ces cellules anormales dans le sang et la moelle osseuse engendrent la diminution du nombre de cellules normales et perturbent le fonctionnement des organes. La plupart des individus touchés de Leucémie Aiguë Myéloïde peuvent ressentir les symptômes suivants : fatigue et teint pâle à cause de l’anémie, saignements et apparition de bleus à cause du manque de plaquettes, ou encore une fièvre inexpliquée.

TRAITEMENTS

Dans la plupart des cas, le traitement consiste en plusieurs cycles de chimiothérapie intensive, pouvant aboutir à la greffe de cellules souches hématopoïétiques. La chimiothérapie détruit les cellules cancéreuses mais aussi les cellules saines du système immunitaire. Fragilisé, le patient est ainsi plus sujet aux infections. Un traitement antibiotique est alors nécessaire, ayant pour conséquence la destruction des bonnes bactéries qui composent le microbiote. Ces dernières jouant un rôle clef dans le bon fonctionnement du système immunitaire, des traitements novateurs sont en cours d’investigation pour restaurer l’équilibre originel du microbiote.

Médecine innovante

C’est le cœur d’activité de MaaT Pharma, une start-up lyonnaise qui a mis au point une procédure standardisée de Transfert de Microbiote Fécal autologue (le donneur et le receveur sont une même personne) et allogénique. La TMF autologue permet de prélever un échantillon du microbiote intestinal à un patient avant le début d’un traitement et de le lui retransférer ensuite pour corriger les déséquilibres du microbiote induits par ce traitement (exemple des chimiothérapies ou des antibiotiques). Le microbiote du patient retrouve sa diversité d’origine lui permettant de renforcer son système immunitaire qui a été très affaibli et de corriger les troubles gastrointestinaux.

En effet, les antibiotiques, associés à des chimiothérapies très agressives, altèrent le microbiote intestinal et ont des conséquences néfastes sur le patient : diarrhées sévères, douleurs abdominales, acquisitions de pathogènes opportunistes, septicémies… Ces troubles compliquent considérablement la prise en charge du patient et peuvent par conséquent avoir un impact sur le pronostic de guérison. Le TMF favorise les chances de succès du traitement et consolide ainsi le système immunitaire du patient, ce qui lui permet de recevoir les prochaines étapes du traitement.

L’étude ODYSSEE menée par MaaT Pharma a pour but de traiter par le Transfert de Microbiote Fécal Autologue (TMFA) les complications liées au déséquilibre du microbiote intestinal consécutif aux traitements lourds des patients atteints de Leucémie Aiguës Myéloïdes.